La police blesse et tue en toute impunité ! En soutien à Pierre et à toutes les autres victimes de violences policières.

Violences policières

Nous tenons à témoigner notre soutien déterminé
au camarade, mineur à l’époque, victime d’un tir de flash-ball policier qui l’a grièvement
blessé à l’oeil le 27 octobre 2007 devant le rectorat de Nantes au cours d’une manifestation
lycéenne.


2 poids 2 mesures
Notre comité constate que les condamnations distribuées par les tribunaux, en Loire Atlantique notamment, varient considérablement selon que les personnes comparaissant-e-s soient des policier-e-s ou des individu-e-s lambdas.
Pour mémoire, rappelons le cas de monsieur Vaillant,
grièvement blessé au pied en sortant de son domicile à
Saint Nazaire le 29 janvier 2009 par une grenade GLI
(grenade lacrymogène incapacitante) au mépris de toutes
les procédures légales par un policier demeuré prétendument inconnu de sa hiérarchie.

Ce passant amputé et gravement handicapé a vu toutes ses plaintes classées
sans suite. Pourtant lors de ces manifestations à Saint Nazaire, les policières identifiaient formellement les lanceurseuses de canettes qui ont pris immédiatement de
la prison ferme.
Autre exemple récent, toujours à Saint Nazaire, deux opposantes
à l’aéroport de Notre Dame des Landes ont été condamnées
le 21 février 2012 pour avoir raccompagné un policier des
renseignements hors d’un groupe de manifestants jusqu’à un cordon de
gendarmes : un an avec sursis pour l’un, une amende avec sursis pour l’autre.

Un an avec sursis, c’est ce dont écopait un policier en
janvier dernier pour avoir étranglé à mort un homme en
2009 à Grasse en lui infligeant une clé à la gorge pendant 10 minutes devant une dizaine de témoins.

Justice pour toutes et tous

Le policier cagoulé qui a visé consciemment le lycéen en
pleine tête le 27 octobre 2007 doitil
bénéficier d’un quelconque traitement de faveur ?

Il ne courrait aucun danger, et les manifestantes étaient déjà sorties du rectorat.

On peut se demander si à Nantes comme ailleurs justice et équité font encore sens, et si les
juges appliqueront dans cette affaire la législation prévue pour acte volontaire pouvant
entraîner la mort avec préméditation.

Dans un pays qui se définit comme la patrie des Droit de l’Homme,où le discours politique ambiant autorise tout, n’importe quoi, donne les pleins pouvoirs à l’uniforme, les violences policières se banalisent et deviennent monnaie courante.

Nous n’acceptons pas que la police
blesse, tue, mutile en toute
tranquillité.

Le comité de soutien aux
inculpées anti-aéroport/
Comité anti-répression

contact : csia@riseup.net
blog : http://soutieninculpéesnddl.wordpress.com

Pour soutenir financièrement les inculpé-e-s et les actions du comité de soutien (tracts, affiches…), vous pouvez envoyer vos dons à cette adresse (et à l’ordre du comité de soutien aux inculpé-e-s anti-aéroport) :

Comité de soutien aux inculpées

Le Gué

44220 Couëron

Le tract en version PDF :

tract2

N.B : les dessins sont repris de divers sites/blogs traitant de la répression

Publicités
Cet article, publié dans communiqué, intimidation politique, répression, répression ici et ailleurs, violence policière, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s